Écho de presse

1938 : reportage dans les bas-fonds de la prostitution infantile

le 14/05/2021 par Julien Morel
le 15/09/2020 par Julien Morel - modifié le 14/05/2021
Illustration tirée du Rire, 10 mars 1906 - source : BnF-RetroNews
À la fin des années 1930, un reporter dresse un état des lieux particulièrement sinistre de la traite des enfants à Paris.

Au mois d’août 1938, le quotidien Ce Soir publie un reportage minutieux et effroyablement documenté sur la traite des enfants à Paris : « Il faut sauver ces enfants affamés ».

À travers ces longues soirées dans le Paris sordide des cafés de rencontre et des cinémas dits « interlopes », le reporter nous enfonce dans l’horreur de la grande misère d’alors et dresse un constat social alarmant, celui d’un pays en pleine crise morale à la veille d’une nouvelle guerre. Ici, des enfants de dix ans fument la cigarette, sont « gigolos » depuis plusieurs années, volent leurs cadets et vendent leurs corps à des adultes contre deux francs. Là, des personnages louches, anciens « michetons » devenus « placeurs », organisent des rencontres entre jeunes garçons et hommes d’âge mûr fortunés.

Cet article est réservé aux abonnés.
Accédez à l'intégralité de l'offre éditoriale et aux outils de recherche avancée


Sur le même sujet