Écho de presse

Joseph Kessel dans l'Amérique de la crise

le 11/10/2021 par Pierre Ancery
le 07/10/2021 par Pierre Ancery - modifié le 11/10/2021

En 1933, l'écrivain et grand reporter Joseph Kessel est à New York. Il tire de son voyage une série de reportages sur la difficile vie des Américains dans un pays dévasté par la crise de 1929.

En 1933, New York fascine déjà les Français. Cité gigantesque et ultra-moderne, la « ville debout », selon l'expression de Louis-Ferdinand Céline, symbolise pour eux toute la grandeur et la misère de l'Amérique de l'entre-deux-guerres.

Joseph Kessel, écrivain et grand reporter, va livrer pour Le Matin un portrait nuancé de « New York, cité, île et port, en même temps, à la mesure de sa population, de ses tours de Babel, de sa fièvre, de ses vices, de ses ambitions et de sa force ».

Il décrit son arrivée par bateau :

« J'aperçus alors, confus, perdu dans le brouillard, mais le déchirant, le dépassant, un bloc fantastique de tours, de piliers géants et d'aiguilles, groupés comme un château fort de titans. Des vapeurs les entouraient, des bateaux fendaient l'eau à leurs pieds.

Le peuple des maisons venait buter contre ses sentinelles de béton. Percés de mille fenêtres, c'étaient les gratte-ciel de l...

Cet article est réservé aux abonnés.
Accédez à l'intégralité de l'offre éditoriale et aux outils de recherche avancée


Cet article fait partie de l’époque : Entre-deux-guerres (1918-1939)

Sur le même sujet