Écho de presse

Petite histoire du grand vin francilien d'autrefois

le 30/01/2021 par Marina Bellot
le 27/12/2018 par Marina Bellot - modifié le 30/01/2021
Mœurs, usages et costumes au Moyen âge et à l'époque de la Renaissance, 1871 - Getty Research Institute / domaine public

Nés à l'époque gallo-romaine, les vignobles d’Ile-de-France connurent leur apogée au XVIIIe siècle. En déclin aux XIXe et XXe siècles, le « petit bleu » de Suresnes et le « piccolo d'Argenteuil » continuèrent néanmoins à faire la joie des amateurs. 

Qui sait que le vignoble francilien était à la fin du XVIIIe siècle le plus grand vignoble français par sa taille ? À son apogée, avant la Révolution française, on recense pas moins 45 000 hectares cultivés – davantage qu’en Bourgogne aujourd’hui. 

Le vin de Suresnes, en particulier, jouit d'une grande notoriété et devient l'un des vins de soif préférés des Rois de France, comme le raconte l'historien et poète Henri Corbel cité par Le Gaulois

« Suresnes est universellement connu par son vin.

La chanson a popularisé le produit des vignes de ses coteaux qui se chauffent au soleil en regardant la Seine.

En 1494, le chapitre de Notre-Dame en prescrivait l'emploi aux malades de l'Hôtel-Dieu, de préférence aux cuvées de Champagne et du Gâtinais. 

Le vin de Suresnes figurait à la table royale de Fra...

Cet article est réservé aux abonnés.
Accédez à l'intégralité de l'offre éditoriale et aux outils de recherche avancée


Notre sélection de livres

Les marchands de vin de Paris
N. Cornevin
Achetez ce livre sur :
Guide-pratique du propriétaire de vignoble
J. Vignial
Achetez ce livre sur :
La reconstitution du vignoble français
Henry Sagnier
Achetez ce livre sur :
Viticulture moderne
Ernest Chancrin
Achetez ce livre sur :